Public
Jeudi 22 juin 2017

En 2015, selon l'Atlas de la démographie médicale publié par le Conseil national de l'ordre des médecins, le département de Saône et Loire comptait 650 médecins généralistes, soit 9% de moins qu'en 2007. La densité pour 100 000 habitants était de 113 généralistes, densité déjà considéré comme "faible". Les départs en retraite des médecins généralistes qui le plus souvent ne sont pas remplacés accentue ce phénomène. En Saône-et-Loire, les généralistes sont âgés en moyenne de 53 ans. Plus de 35% de ces praticiens ont dépassé le cap des 60 ans.

Le dernier rapport STATISS 2016 publié en février 2017 par l'ARS Bourgogne Franche Comté fait état pour le département de Saône et Loire d'une densité en médecine générale tombée à 83 médecins pour 100 000 habitants au 1er janvier 2016.

Face à la catastrophe annoncée, le Président du département de Saône et Loire a souhaité se lancer dans un projet novateur porté par l'institution.

Changer de paradigme...

La société évolue, les modes de vie changent,... les médecins généralistes d'ici 2040 : une population plus jeune, plus féminisée et plus souvent salariée,  c'est en substance la projection dressée par la DREES dans son étude publiée en mai 2017.

Le Président du département de la Saône et Loire fait le pari de cette nouvelle société. Il fait le choix de porter un centre de santé et salarier pas moins de 30 médecins généralistes pour couvrir les zones en souffrance de professionnels sur son territoire.

Lors de l'assemblée départementale du 22 juin 2017, André Accary, Président de la Saône-et-Loire a présenté son rapport d'intention aux élus du département. Pour l'occasion le Dr Richard Lopez, Président de la FNCS et le Dr Marie-Pierre Colin, conseillère technique ont été invités à présenter les centres de santé et répondre aux questions des élus. Retrouvez la retransmission de cette séquence de l'assemblée départementale sur le site saoneetloire71.fr à 5h50