Public
Lundi 29 mai 2017
rapport du Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes

Les rapporteurs Geneviève COURAUD et Gilles LAZIMI, et co-rapporteure Margaux COLLET, décrivent une situation alarmante pour une majorité des femmes dont l'accès à la santé se dégrade.

Ils précisent : Contrairement aux idées reçues, les femmes constituent aujourd’hui la majorité des personnes en situation de précarité, que l’on retienne le critère :

  • des revenus : elles représentent 53 % des personnes pauvres, 57 % des bénéficiaires du revenu social d’activité ;
  • des conditions de travail et du type d’emploi : elles constituent 70 % des travailleur.euse.s pauvres, occupent 82 % des emplois à temps partiel et 62 % des emplois non qualifiés ;
  • de la situation familiale : les femmes représentent 85 % des chef.fe.s de familles monoparentales et une famille monoparentale sur trois vit sous le seuil de pauvreté.

En 1987 le CESE définit la précarité ainsi : « La précarité est l’absence d’une ou plusieurs sécurités notamment celle de l’emploi, permettant aux personnes et aux familles d’assumer leurs obligations professionnelles, familiales et sociales et de jouir de leurs droits fondamentaux. L’insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus oumoins graves et définitives. Elle conduit à la pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l’existence, qu’elle devient persistante, qu’elle compromet les chances de réassumer ses responsabilités et de reconquérirs des droits par soi-même dans un avenir prévisible ».

Les centres de santé pour réduite les inégalités d'accès aux soins

Parmi les recommandations, la n°13 vise à: Garantir l’accès aux structures de soins, notamment en :

  1. encourageant et finançant la création de centres municipaux ou intercommunaux de santé dans les déserts médicaux ;
  2. créant des unités de soin mobiles dans les déserts médicaux, axées prioritairement sur la prévention en gynécologie, dentaire et ophtalmologie ;
  3. rappelant les obligations de mise en accessibilité pour les personnes handicapées des centres de soins et cabinets médicaux et paramédicaux ;
  4. développant la prise en charge des déplacements en transports

Les rapporteurs, pour illustrer leur recommandation, s'appuient sur 3 exemples de centres médicaux et polyvalents en activité : le centre municipal de santé de Romainville, les centres de santé communautaires La case santé à Toulouse et La place santé à Saint Denis des modèles pour favoriser une approche globale de la santé et accueillir tous les publics.

2017_HEC_rapport_la_sante_et_l_acces_aux_soins_une_urgence_pour_les_femmes_en_situation_de_precarite.pdf

HEC - rapport santé et accès aux soins une urgence pour les femmes en situation de précarité