Public

La loi de modernisation de notre système de santé a permis d'ajouter à la liste des professions de santé le métier d'assistant dentaire. Dorénavant inscrit dans le Code de la santé publique, les modalités d'exercice de la profession sont précisées dans le décret n° 2016-1646 du 1er décembre 2016. 

Sous la responsabilité et le contrôle effectif du chirurgien-dentiste ou du médecin exerçant dans le champ de la médecine bucco-dentaire, l'assistant dentaire est habilité à pratiquer les activités suivantes dans le respect des règles d'hygiène et de sécurité :

  1. L'accueil des patients et la communication à leur attention ;
  2. L'information et l'éducation des patients dans le champ de la santé bucco-dentaire ;
  3. L'entretien de l'environnement de soins, des matériels liés aux activités et la gestion du risque infectieux ;
  4. La gestion et le suivi du dossier du patient ;
  5. Le recueil, la transmission des informations, la mise en œuvre de la traçabilité dans le cadre de la structure de soins ;
  6. L'accueil, l'accompagnement des assistants dentaires en formation ou nouveaux arrivants dans la structure et l'amélioration des pratiques professionnelles.

Les étudiants en chirurgie dentaire peuvent être autorisés à exercer la profession d'assistant dentaire en tant que remplaçant lorsqu'ils ont validé le 1er cycle des études odontologiques.

Les centres de santé municipaux emploient depuis de nombreuses années des assistants dentaires pour lesquels il est nécessaire de mettre en adéquation les exigences de la loi et la formation des personnels. Le CNFPT a élaboré une fiche métier que nous mettons à votre disposition.

Sujets
Organisation des centres de santé, Ressources humaines