Pour respecter les mesures sanitaires prises pendant la pandémie, l’activité dentaire est à l’heure actuelle à l’arrêt. Parallèlement, de nombreux centres de santé participent à la prise en charge des urgences dentaires mis en œuvre par les Conseils départementaux des ordres dentaires. Si votre centre est en capacité d’y participer, n’hésitez pas à revenir vers nous. L’ARS a publié un protocole de prise en charge des urgences bucco-dentaire. Le protocole "Prise en charge en odontologie en période pandémique covid-19" est à votre disposition en fin d'article.

S’agissant de la reprise de l’activité...

Conformément à l’annonce du gouvernement la date du 11 mai est retenue.

En Ile-de-France, la FNCS participe au groupe de travail qui vient de démarrer, piloté par l’ARS pour organiser dans les meilleures conditions, la reprise de l’activité. Nous tiendrons informés nos adhérents, des avancées de cette instance de concertation.

Au niveau national, le CNOD publie de nombreuses communications pour tenir informés les professionnels des discussions en cours.  Selon son communiqué du 16 avril 2020 : "Il faut prévoir dès à présent la réouverture de nos cabinets à partir du 11 mai. Nous savons tous qu’elle ne pourra se faire que progressivement, avec des protocoles particuliers concernant l’organisation de l’accueil et des soins des patients, la décontamination, la stérilisation du matériel et le bio nettoyage des locaux et ce, uniquement si le chirurgien-dentiste est en possession du matériel adapté."

Trois points essentiels à retenir qui conditionnent la reprise d'activité :

  • La diffusion à tous les praticiens d'une documentation adaptée
  • La mise à disposition pour tous d’un matériel de protection adapté
  • La prise en compte de la logistique, qui reste un défi majeur à relever pour nos partenaires industriels.

La liste de documents qui seront mis à disposition des professionnels par le CNOM à partir du 29 avril 2020 :

  • Guide praticien traitant
  • Recommandations de bonnes pratiques
  • Recommandations provisoires
  • Protocole covid-19 - cabinet dentaire - stade 3 de l’épidémie - Principes généraux d’organisation
  • Protocole covid-19 - cabinet dentaire - orthodontie
  • Protocole covid-19 - cabinet dentaire - stade 3 de l’épidémie

Le point de vue des industriels du secteur...

"Comme les cabinets dentaires et les laboratoires de prothèses, le secteur de l’industrie et de la distribution dentaire est à l’arrêt. 95 % des salariés sont en chômage partiel. Le peu d’activité qui reste correspond à l’accompagnement des cabinets qui accueillent les urgences", témoigne Olivier Lafarge, directeur général de Dentsply Sirona France et vice-président du Comident, dans l’émission « Questions expresso avec l’ADF » du 14 avril, (voir l’émission ICI).

Selon lui, il n’y aura pas de reprise complète au 11 mai mais une remise en route « graduelle » des cabinets que les industriels préparent. "Nous adapterons nos stocks en conséquence. Il n’y aura pas de difficultés pour les produits habituels mais les livraisons de masques et surtout celles d’équipements de protection individuel (blouse, sur blouses, lunettes, visières de protection.,..), qui seront sans doute encore nécessaires, s’annoncent plus problématiques compte tenu des quantités disponibles." Le Comident constate de plus en plus de contrefaçons sur le marché et demande aux praticiens d’être vigilants et porter attention dans les mois à venir au respect des normes des produits qu’ils achètent.

Prise en charge en odontologie en période pandémique covid-19

Public
Quand
Jeudi 23 avril 2020