La FNCS, dont plusieurs adhérents sont engagés depuis le 18 janvier dans la campagne de vaccination, souhaite alerter sur les difficultés d’accès aux prises de rendez-vous, en particulier pour les personnes âgées et les patients les plus éloignés du numérique. Le risque de créer de nouvelles situations d’inégalités sociales et territoriales est important.

En effet, l’organisation des prises de rendez-vous par internet n’est pas adaptée pour nombre d’habitants notamment ceux des quartiers populaires. Le chemin pour parvenir à la prise de rendez-vous est fastidieux : disposer d’un accès internet, se connecter sur www.sante.fr, accéder à la liste des centres pour en connaître les coordonnées puis appeler pour parfois attendre plus de 30 minutes.

Favoriser l’accès des plus fragiles à la vaccination.

Nous le savons, en France 13 millions de personnes sont "éloignées du numérique"(1), dont 6,7 millions ne se connectent jamais. Des chiffres importants. Les non-diplômés, les personnes âgées, sont parmi les plus touchés par les inégalités causées par illectronisme. Ils habitent le plus souvent des territoires qui souffrent déjà, plus qu’ailleurs, de la pandémie. Il ne serait pas acceptable qu’une nouvelle injustice sociale s’y ajoute.

La FNCS sollicite la mise en œuvre d’actions pour favoriser un accès équitable à la vaccination. Plusieurs solutions sont possibles, laissées à la main des acteurs en fonction de la réalité de leur territoire. Il est important qu’un centre de vaccination puisse répondre à la demande de la population de son propre territoire.

Une réponse envisageable serait de sanctuariser des plages de rendez-vous pour les publics les plus vulnérables. En coopération avec les CCAS, les CLIC ou encore les centres sociaux, cette démarche pourrait s’appuyer sur des dispositifs existants. Par exemple en se référant à la liste de personnes identifiées pour déployer les plans "canicule" ou "grand froid" ou encore avec une ligne dédiée pour les professionnels de santé du territoire.

Contacts :

  • Dr Hélène COLOMBANI, Présidente – Tél. : 06 68 05 94 20
  • Dr Marie PENICAUD, Secrétaire générale – 01 48 51 56 22

(1) https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/rapports/2019/01/dematerialisation-et-inegalites-dacces-aux-services-publics

Mardi 26 janvier 2021 - 00:00 - 23:59