communiqué de presse

La Fédération nationale des centres de santé (FNCS) et l'Union syndicale des médecins de centres de santé (USMCS) viennent d'écrire au Premier Ministre par la voix de leurs présidents respectifs, le Dr Hélène Colombani et le Dr Eric May.

Nos organisations s'étonnent de la mise à l'écart des organisations représentatives des centres de santé et de leurs professionnels du Comité Ségur national annoncé lundi à l'issue de la séance d'ouverture à laquelle elles ont participé.

En l'état actuel de la composition du Comité rendue publique, seule la médecine libérale et les structures d’exercice collectif privées auraient voix au chapitre pour la Ville.

Nos organisations, représentantes du service public de médecine de proximité, ne sauraient se satisfaire de cette situation.

Comme acteurs de l’accès aux soins et à la prévention, les centres de santé ont été particulièrement actifs dans cette période difficile de crise sanitaire et ce jour, on les exclut de la réflexion générale pour que l’accès à la santé soit plus juste socialement et territorialement.

Si une telle orientation devait être poursuivie, elle instillerait d'emblée le doute sur la poursuite de la volonté gouvernementale de "doubler le nombre de maisons et centres de santé" que nous avons partagée.

Nous en appelons à Monsieur le Premier Ministre, afin que les organisations des centres de santé soient immédiatement intégrées dans le Comité Ségur national. Nous demandons que soit ainsi clairement réaffirmée la volonté gouvernementale d’examiner toutes les solutions qui, dans les différents territoires de proximité, seront en mesure de répondre aux enjeux de santé qui sont posés et que la crise du Covid-19 a durement rappelés.

Dr Hélène Colombani, Présidente de la FNCS - Tél. : 06 68 05 94 20

Dr Eric May, Président de l’USMCS - Tél. : 06 81 93 86 14

CP Les CDS exclus du Comité Ségur national

Public
Sur le même sujet :