La FNCS s’est fortement mobilisée pour faire entendre la voix des centres de santé durant le Ségur de la Santé. A travers sa contribution elle « revendique le besoin d’une profonde réforme du système de santé français s’appuyant sur la démocratie sanitaire, la compétence de ses acteurs afin de contribuer à la justice sociale et territoriale ».

Notre système de santé a été ébranlé. Des limites sont devenues visibles : la faiblesse dans l’investissement en santé publique, l’absence de prévention, l’absence de structuration des soins primaires et un système de santé tourné essentiellement sur le curatif.

Issues de l’engagement au quotidien des centres de santé et de la démonstration de la plus-value des pratiques coordonnées pluriprofessionnelles, la FNCS présente 22 propositions articulées en 6 axes.

Leur ambition est de modifier en profondeur et durablement notre système de santé, notamment le pilier ambulatoire tout en impliquant l’ensemble des acteurs de la communauté du territoire.

Nos propositions s’inscrivent donc dans «un concret» pour ceux qui s’engagent (acteurs de la santé, professionnels de la santé, élus, associations…) avec comme seule ambition de faire reculer les inégalités de santé, les déserts médicaux et contribuer au "bien-être" de tous.

6 axes pour bouger les lignes :

  1. Investir dans un système de santé rééquilibré : refonder sa gouvernance et son organisation, refonder l’offre de soins sur la base de la responsabilité populationnelle....
  2. Réformer les soins de première ligne : Faire de l’exercice pluriprofessionnel et coordonné un des piliers du système ambulatoire...
  3. Développer une politique de santé publique qui prenne en compte la lutte contre les maladies chroniques en développant une politique de prévention...
  4. Lutter contre les inégalités de santé en favorisant une politique solidaire auprès des plus vulnérables.
  5. Rendre attractives les carrières pour les professionnels salariés de l’ambulatoire en élargissement le statut de praticien hospitalier aux professionnels de santé des centres de santé...
  6. Développer une démocratie sanitaire avec les patients et les élus. De nombreuses recherches ont montré que l’approche centrée sur le patient améliore la satisfaction du soignant et celle du patient.

Nos propositions insistent sur l’investissement dans la santé publique, la prévention, l’anticipation des crises sanitaires, la structuration des soins primaires, la formation et l’évolution de carrière des professionnelles de santé. Ce sont des orientations stratégiques qui proposent une vision systémique d’un système de santé vertueux visant à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

Contacts :

  • Dr Hélène Colombani, Présidente – Tél. : 06 68 05 94 20
  • Dr Marie Pénicaud, Secrétaire générale – Tél. :  01 48 51 56 22
Vendredi 3 juillet 2020