A partir du 11 mai 2020, les patients dits suspects et testés positifs au covid-19 font l'objet d'une prise en charge spécifique en Ville. Trois axes ont été définis par le Ministère des solidarités et de la santé :

Dépister : la carte des centres de prélèvement

Lorsque le patients est considéré comme cas suspect par son médecin, ce dernier lui prescrit un test de dépistage (majoration MIS). Il nous a été confirmé lors d'une réunion de travail que les personnes sans couverture sociale sont prise en charge à 100% au même titre que les autres patients.

Le patient se dirige ensuite vers un centre de prélèvement afin de faire effectuer ce test.  consulter la plateforme de géolocalisation des LIEUX de PRELEVEMENT

Tracer : de zéro à .... sur Contact COVID

Lorsque le patient est identifié comme cas probable ou qu'il est testé positif, une déclaration en ligne doit être effectuée sur la plateforme Contact COVID. "Accessible depuis amelipro, le téléservice Contact COVID est l’outil support au processus d’identification et de recherche des « personnes contacts" d’un patient testé positif, il permet :

  • L’inscription d’un patient zéro diagnostiqué positif / ou pré-enregistré si cas probable
  • L’initiation de fiches "patient contact" liées à ce patient zéro

Certains centres de santé n’ont pas accès aux outils des téléservices Ameli. La FNCS a donc travaillé avec les services de l’Assurance maladie pour élaborer une réponse adaptée à toutes les structures.

Une NOTICE explicative est disponible ICI pour vous connecter à votre compte AMELIPRO par login / mot de passe ou CPS. Un nouveau lien « Contact COVID » est visible au niveau du bloc « Activités » et permet d’accéder au service.

Selon les termes de la loi du 11/05/2020 prorogeant l'état d'urgence : chap.II - ART; 11 - VII. - Le directeur général de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie mentionnée à l'article L. 182-2 du code de la sécurité sociale peut, en tant que de besoin, fixer les modalités de rémunération des professionnels de santé conventionnés participant à la collecte des données nécessaires au fonctionnement des systèmes d'information mis en œuvre pour lutter contre l'épidémie. La collecte de ces données ne peut faire l'objet d'une rémunération liée au nombre et à la complétude des données recensées pour chaque personne enregistrée.

Isoler : la quatorzaine préconisée

Pour être effectif et efficace, cet isolement devra être consenti, expliqué et si nécessaire accompagné. Les préfectures, ARS, collectivités locales, associations d’aide à domicile... sont mises à contribution. Localement des cellule d’appui à l’isolement ont pour mission de recueillir les besoins des personnes isolées sur les plans social, matériel et psychologique.

L’isolement au domicile est privilégié. Si la situation du patient ou de son entourage proche ne le permet pas des lieux dédiés ont été prévus. Il revient au Préfet d’organiser la logistique de ces lieux : transport, approvisionnement repas, accompagnement social si nécessaire.

Toutes les informations complémentaires sont dans les documents suivants :

Public
Quand
Mercredi 13 mai 2020
Sur le même sujet :